Mon travail d'auteur

Je suis photographe auteur. A travers des séries d'images je vous emmène dans mon univers.

Si vous souhaitez des tirages, le shop arrive bientôt.


SPEED & NOISE


Au plus loin que je me souvienne , j’avais 8 ans, j’entrais le dimanche matin dans les stands du circuit des remparts d’Angoulême, un événement anachronique à l’odeur d’huile de ricin brulée. Les mains noires s’affolaient pour réveiller les bêtes endormies. Ces mains souillées de cambouis, laissaient des traces noires sur les visages transpirants la passion et la détermination de redonner vie au passé. Mes yeux me piquaient , mes oreilles souffraient. A chaque explosion de cylindre , les gaz d’échappement soulevaient des nuages de poussières de calcaire blanc de la place New-York. Il faut prendre soin de ces mamies pour espérer boucler les essais. Ces essais si important sur un circuit où les dépassements relèvent d’un exploit. Il faut partir le mieux placé sur la ligne de départ pour espérer un podium. A cette époque, le circuit des remparts duré plus de 2 mois dans ma vie. J’habitais une maison tranquille en pleine campagne. Mon voisin, expert en mécanique moto d’avant et d’après guerre, restaurait, réglait et optimisait ces mécaniques exigeantes , pétaradantes, à une époque où l’écologie se résumait à ne pas jeter ses papiers par terre . Il devait se charger de presque la moitié du parc moto roulant pendant le circuit des remparts. Oui ! Il y avait des motos. Quand je vous dis que cela duré 2 mois à cette époque, la route passant devant notre maison était sujette à tous les essais routiers de ces machines au bruit provenant du plus profond des enfers. Les vitesses folles atteintes sur cette petite route de campagne me créer des frissons à chaque passage. Je m’en allais traversant la maison en courant à la première détonation , je me mettais sur le bord de la route et je ressentais mes sens se disputer la première place pour me faire ressentir la peur, l’excitation, la passion. Cette passion qui au fils des années m’a tout naturellement plongé dans ce monde des voitures anciennes. A travers cette série de photos j’ai voulu immortaliser LE bruit et les vitesses folles atteintes sur ce circuit qui fait trembler les murs des remparts d’Angoulême. Je vous présente la série « Speed & Noise ».

SPEED & NOISE


HEELS & FEELS


J’ai rencontré l’univers de la danse grâce à Déborah Potel, Professeure de danse. Pour être très honnête avec vous ,la danse est un art que j’admire profondément tant par les émotions qu’elle nous fait ressentir que par la ténacité nécessaire pour avoir le geste parfait. Tout est dans le détail, un pied légèrement ouvert, une jambe parfaitement droite , un porté de tête parfait…. Le détail fait la différence. La détermination nécessaire pour obtenir la figure parfaite ne doit pas faiblir, la remise en question est constante, le regard critique est omniprésent. Ça me fait un peu penser à la photo!! Le Heels Dance est un style de danse qui nécessite le port de talons. Il se veut ultra féminin transpirant la sensualité. Lors de cette séance avec Déborah, nous avons voulu saisir la sensualité qui se dégage de cette danse, la technique, et la subtilité.

Voici comment j’ai vécu cet instant.

J’arrive dans ce lieu transpirant la passion , la passion pour la danse. Mais cela ne se cantonne pas que à la danse, je sent que c’est plus profond. Je ressent cet addiction au dépassement de soi, toujours plus loin, toujours plus fort. Sortir de sa zone de confort car c’est là que l’on grandi, que l’on s’accompli. Déborah m’accueille dans le hall. Nous nous étions déjà rencontrés j’avais déjà fait des reportages pour ses cours pour qu’elle puisse vendre sont savoir faire. Elle m’accueille avec son sourire comme gravé sur son jolie visage . Son regard me parle , elle m’ impressionne un peu, sa stature , son élégance, la confiance qu’elle dégage, sa détermination me porte. Je ne veux pas la décevoir, elle me fait confiance. Je suis content d’être là, je suis à ma place , je fait ce dont j’ai toujours rêvé. Je suis moi. J’attendais cette séance avec impatiente. La peur , le doute l’inconfort étaient là . C’est la première séance que je fais avec une danseuse. Vais-je y arriver ? Je ne travail qu’en lumière naturelle ou du moins avec la lumière des lieux , pour moi la photo, tout en étant subjectif car elle vient de mon oeil , ne doit pas dénaturer le réel. La photo doit révélée l’essence même de l’instant. Vais je avoir assez de lumière, est ce que je vais trouver le bon angle ? La bonne composition … Bref toutes ces questions qui avant me bloquées, me portent aujourd’hui et me permettent de me dépasser. Avant je pensais que c’était dû à un manque de confiance, maintenant je me suis rendu compte que c’est du trac. Il est là, bien présent, il faut que je passe au dessus. Nous rentrons dans sa salle de danse, le bruit sourd de nos pas sur le parquet qui grince, ressentir la douleur des efforts répétés, les litres de sueurs déversées, cette atmosphère m’inspire. Vient le moment où je prend mon appareil et je sort la première photo. Et là pas terrible , elle est même pourrie. Mais c’est partie mon cerveau arrête d’anticiper , il s’abandonne à l’instant présent, plus d’anticipation, plus de question , plus de doute . Je créé, je demande à Déborah si elle n’aurait pas une lumière qu’elle utilise lors de ces cours, elle me dit si pas de soucis , j’ai ça tu penses que ça peut le faire ? On va voir. Et c’est parti nous avions trouvé tous les ingrédients pour sortir le meilleur de nous même. Déborah , la lumière et moi étions en phase pour créer cette série. Voici le résultat.

Heels & FEELS


Le SHOP arrive Bientôt !